Calendrier

« Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Nikoo

NikooUn petit blog sur mes expériences dans le monde de Linux. Il contient essentiellement mes tests/retours/avis sur certaines distributions, mais également des conseils pour installer tel ou tel logiciel, et surtout une foule de liens utiles concernant Linux.

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Retour sur Mandriva 2008 Powerpack 32 bits

Par Nikoo :: 04/11/2007 à 14:59 :: Tests distributions

Salut à toutes et à tous,


comme prévu, voici (enfin) mon petit retour sur la nouvelle Mandrivalinux 2008 Powerpack.


Contrairement à ce que j'ai fait précédemment, il n'y aura pas de comparatif entre cette Mandriva 2008 et la nouvelle Kubuntu Gutsy 7.10, et ceci pour plusieurs raisons simples :

- j'ai suivi le développement de Kubuntu Gutsy, et la distribution a pris une tournure qui ne me plaît pas : celle-ci ne bénéficie pas de la qualité de soutien dont bénéficie Ubuntu (et je n'aime pas GNOME :p ) et ça se ressent beaucoup dans les fonctionnalités et la stabilité de Kubuntu à tout point de vue ;

- Kubuntu Gutsy a fait deux choix majeurs qui ont plombé la stabilité de Mandriva en son temps (version 2006) et dont la renommée de Kubuntu va faire les frais :

* la fonction de gestion des fichiers dévolue depuis des temps immémoriaux sous KDE à Konqueror a été confiée par défaut un tout jeune programme appelé Dolphin. Sur le papier, ce dernier ce révèle intéressant : il est plus léger, reprend des fonctions du fameux Finder d'Apple, une meilleure intégration/présentation des métadonnées. Tellement intéressant qu'il sera le gestionnaire de fichiers par défaut de KDE4. Cependant, la version présente dans Kubuntu Gutsy est une version dédiée à KDE 3.5.x qui n'est plus supportée et qui comprend un certain nombre de problèmes comme : l'absence de tri des fichiers par type, des problèmes d'intégrations avec les types de fichiers présents, etc... cf. les feedback de Kubuntu Gutsy. Donc Dolphin oui, dès maintenant non.

* un logiciel d'indexation de contenu très bancal encore à ce jour : Strigi. Souvenez-vous, Mandriva avait dramatiquement introduit Kat en 2006...et bien Kubuntu vient de faire la même erreur. Strigi sur le papier semble bien. En pratique, il est mal intégré à KDE, indexe mal, et serait source de plantages d'après les feedbacks de Kubuntu Gutsy. Donc Strigi oui, dès maintenant non.

- J'ai récemment foiré mon installation de Kubuntu Feisty en faisant une mise à jour vers KDE 3.5.8 et je n'ai pas le temps de chercher à savoir pourquoi ni comment réparer tout ça, et comme je viens de le dire, la nouvelle version de Kubuntu ne m'attirait guère...

- Enfin, j'ai pu rapidement tester le liveCD MandrivaOne 2008 est j'ai été agréablement surpris de voir que tout marchait nickel (compiz-fusion compris).

Donc ça sera Mandriva Powerpack 2008 et c'est tout. Kubuntu, au placard tant qu'il n'y aura pas d'amélioration, mais autant vous dire que là, Mandriva a placé la barre peut-être un peu trop haut pour être rattrapée, comme vous allez le voir...


Installation :

La configuration d'un ordinateur étant importante pour dire si une distribution linux est bien ou pas (et surtout fonctionne ou pas), je précise que j'ai réalisé l'installation sur l'ordi que vous connaissez bien :

PIV 2.4 GHz
512 Mo de RAM
carte mère MSI 648 Max
carte graphique NVIDIA GeForce FX5500 128 Mo

Donc config datant de 4-5 ans, modeste mais qui marche très bien.

Pas de tests sur mon portable ASUS, puisque si vous avez suivi, le SAV d'ASUS me l'a complètement pété et, pour l'instant, ne s'intéresse pas trop à me rembourser ou à le réparer (cf. SAV ASUS : à éviter) .

Bon, j'ai fait cette installation avec une petite appréhension car mes partitions sont majoritairement en XFS et ce système de fichier était buggé sous Mandriva depuis les versions 2007 et 2007.1, mais finalement tout c'est bien passé.

- Insertion du DVD Mandriva Powerpack 2008 32 bits.

- mot de passe root, choix d'utilisateurs

- Partitionnement personnalisé : pour un redimentionnement de mes partitions et un reformatage pour donner la config suivante :

/boot (100 Mo) format ext3

/ (4 Go) format XFS

/home (32 Go) format XFS

/tmp (1 Go) format XFS

/var (660 Mo) format XFS

swap de 1 Go

- Choix d'un environnement de bureau KDE. Choix personnalisés : parefeu/routeur, et serveur de partage de fichiers.

- Installation du système.

- configuration de grub

- configuration de la connexion internet

- application des mises à jour

- redémarrage.


Et là : accueilli par un sondage Mandriva, et hop arrivée sur le bureau KDE tout beau.


Points positifs :


- l'installeur : toujours aussi simple, peut-être même encore plus cette fois-ci avec possibilité d'ajouter dès le départ des medias d'installation internet (la configuration internet est alors dès le début à configurer).


- installation à partir d'un DVD : contient vraiment tout. Très appréciable.


- carte graphique, carte son : nickel, bonne résolution d'écran. Le bon pilote nvidia a été automatiquement installé et chargé au boot via dkms.


- compiz-fusion fonctionne très bien : à peine arrivé sur le bureau, je me suis empressé d'activer via Drakconf les effets 3D en support natif, puis j'ai activé les dépôts main_backports afin de bénéficier de la mise à jour très récente vers compiz-fusion 0.6.2. Quand je dis que ça fonctionne, c'est vraiment très stable : je n'ai plus le bug de fenêtres noires lorsque trop de programmes étaient lancés en même temps (apparemment dû au nouveau driver nvidia 100.xxxxx) ; j'ai pu lancer Amarok, The GIMP, Firefox avec video youtube, Openoffice, K3b, et plusieurs autres programmes en même temps sans aucun soucis. Aucune manipulation complexe à faire dans /etc/X11/xorg.conf, ni dans ./kde/Autostart : compiz-fusion se lance nickel à l'ouverture de chaque session. Par paranoïa, j'ai tout de même jeté un coup d'oeil à xorg.conf, et dans la section « Device », la rubrique Option RenderAccel était à false. Je l'ai mise à True, mais j'ignore si ça a eu un quelquonque effet.


- beauté : très beau thème graphique (tiens, oui, j'avais oublié de dire : je n'aime pas les nouvelles couleurs de Kubuntu Gutsy, bleu moche  )


- applet de mise à jour qui marche nickel.


- rpmdrake (le gestionnaire de paquets logiciels) est enfin aussi efficace et rapide que Aptitude/adept de Kubuntu (installation, désinstallation, mises à jour) : il manque encore juste la recherche automatique des paquets par autocomplétion des noms à partir de la base de donnée, et ce sera parfait. Smart, dont je vous avais parlé précédemment ne m'est plus vraiment utile.


- ensemble système bien réactif sur ma machine, même avec beaucoup de logiciels de lancés (douzaine) en même temps que compiz-fusion. J'ai remarqué que le système utilise mieux la RAM et swap qu'au dernier moment. Est-ce lié au nouveau noyau ou à des optimisation Mandriva ? je n'en sais rien.


- ce côté « feels like home » : ce retour à Mandriva après 2 ans de Kubuntu où il fallait bidouiller en permanence pour avoir des choses aussi classique que le support mp3, java 1.6, flash, etc... Là, à peine arrivé sur le bureau, je peux lire n'importe quel média sans souci. LinDVD marche très bien, mais n'aimant pas ces histoires de changement limité de zone, j'ai vite installé libdvdcss....Skype présent et fonctionne nickel.


- très bonne intégration globale des logiciels : un problème que je trouve stupide chez Kubuntu ou Ubuntu, cette volonté d'avoir un système GNOME-total ou KDE-total, alors que certains logiciels créé dans un de ces environnements n'ont pas d'équivalents qualitatif chez l'autre (The GIMP, Firefox, Thunderbird, K3b, Amarok, Gnome-system monitor, kopete, ktorrent). Mandriva fait donc ici un bon boulot permettant d'avoir bien intégrés dans le même environnement des logiciels destinés soit à GNOME ou à KDE. Par exemple : Firefox par défaut est ouvert via les liens de thunderbird, sans problème ni manipulations particulières.


- Montage/démontage de plusieurs disques USB à plusieurs partitions chacun , à chaud, sans problème : sous Kubuntu, j'avais souvent des problèmes de mauvais démontages ou montages (EDIT du 06/11/07).


- Système « minimal » enfin possible : Mandriva a enfin grandement réduit ses dépendances logicielles. Le système de base après installation occupait 2.9 Go sur les 4 Go de / . Après avoir désinstallé tout ce dont je ne me sers pas sans soucis de dépendances (fini les rpm -no-deps sauvages pour retirer kdeprintfax, kppp, knodes, ou d'autres trucs inutiles), le système total est tombé à 2.3 Go, soit sensiblement le type d'installation que j'obtenais avec Kubuntu et que j'aime bien :)


- facilité globale d'utilisation du système notamment grâce à Drakconf : navigation à la roulette au sein de menus bcp mieux agencés, mieux pensés. Configuration du partage de fichiers via Samba marche nickel.


- le nouvel agencement du menu KDE : très clair, programmes bien répartis. Le sous-menu « Outils » fait un peu fourre-tout au début, mais en regardant bien les programmes qui y sont mis, c'est assez cohérent je trouve.


- la présence du logiciel Pymol en version 1.0 dans Contrib.




Points négatifs :

- j'ai remarqué que le plugin de compiz-fusion « minimiser l'effet » (activé par défaut) ralentissait vraiment le système. Le décocher et cocher Animations corrige ça.


- le seul crash reproductible que j'ai pu observer avec compiz-fusion activé est le suivant : clic droit sur le bureau, « Configurer le bureau », Affichage. Là, j'obtiens presque à chaque fois un crash total du système, pas seulement de X. Et seules les touches magiques permettent de rebooter proprement. Donc ce sous-menu (que je n'utilise jamais de toute façon) est à éviter :)


- Pour une raison inconnue, l'application d'une image sur la face inférieure du cube n'est pas disponible dans les menus de ccsm (configuration de compiz-fusion).


- pour une raison que je n'ai pas découverte pour l'instant, le freeplayer veut bien lire les fichiers vidéos, mais pas les DVD. Alors qu'il marchait nickel sous Kubuntu Feisty. Donc peut-être un problème de pare-feu, je ne sais pas.
EDIT du 06/11/07 : effectivement c'était un problème de parefeu, l'installation et le paramétrage de firestarter a résolu la chose, voir plus bas. Mais je persiste : shorewall est pourri à configurer . Loin de la philosophie "user-friendly" de Mandriva...


- seul gros point noir pour moi : le parefeu Firestarter ne fonctionne toujours pas depuis Mandriva 2007. Il ne se lance pas, juste une petite fenêtre marquée « Erreur inconnue ». J'ignore pourquoi. Le paquet se trouve dans le dépôt Contrib mais le paquet semble être un paquet de Mandriva 2007.1 Spring. Donc j'utilise shorewall, mais je n'aime pas trop. EDIT du 06/11/07 : Grosse andouille que je suis.... je traîne depuis trop longtemps sous Kubuntu....normal qu'il ne se lance pas, je le lançais en simple user... en root, ça marche.


Bon vous l'avez compris, je suis conquis par cette Mandriva 2008 Powerpack qui fonctionne à merveille, réactive, bien stable avec tous les programmes que j'ai pu lancer, le tout avec compiz-fusion activé. La plupart des défauts que j'avais pu noter dans Mandriva 2007 et 2007 Spring ont été corrigés. Il y a sûrement beaucoup de choses que j'apprécie dans cette nouvelle version, et que j'ai oubliés...  Mais l'intégration réussie de compiz-fusion (activable/déactivable à volonté sans pb) y ait sûrement pour quelque chose. Perso, j'adore la combinaison des plugins Expo/Echelle/Cube/Rotation Cube/Shift Switcher-mode Cover.

EDIT du 06/11/07 : deux problèmes que j'avais notés étant résolus (tous deux liés à firestarter finalement), il ne reste plus beaucoup de défauts à cette Mandriva 2008 Powerpack sur mon ordi.

A cela s'ajoute les nouveaux design des sites web Mandriva, très clairs, très accessibles (wiki, page d'accueil, forum).

Un très bon cru Mandriva sur mon ordinateur testé qui va donc rester avec ce système.

Je recommande à tous ceux qui souhaitent installer et utiliser une distribution linux basée sur KDE qui marche, tout simplement, et qui fait son boulot.



EDIT du 05/11/07 : j'ai remarqué que l'installation des plugins dits "extra" de compiz-fusion entraîne une forte instabilité du système et même des crashs/blocages. J'ai eu un mal fou à retrouver un système stable après leur installation et avoir jouer dans les configurations de ces plugins dans ccsm. Donc je vous déconseille fortement de les installer. Les plugins "main" permettent déjà d'améliorer grandement la productivité.

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://nikoolinux.zeblog.com/trackback.php?e_id=267704

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Nikoolinux - Blog créé avec ZeBlog